19 Novembre 2015

Fireball

FIREBall (Faint Intergalactic Redshifted Emission Balloon) est une expérience franco-américaine conçue pour détecter la très faible émission de la matière intergalactique. Sa particularité : être embarquée sous un ballon stratosphérique.

Ce n’est pas depuis l’espace mais à 40 km d’altitude que l’expérience FIREBall effectue ses mesures, installée dans la nacelle d’un ballon stratosphérique. FIREBall, composée d’un télescope d’1 m d’ouverture et d’un spectrographe d’absorption dans l’ultraviolet, a pour mission de cartographier l'émission faible et diffuse du milieu intergalactique chaud. Un premier vol a eu lieu en 2007 à Palestine au Texas, et un deuxième en 2009 à Fort Summer au Nouveau Mexique. Suite à ces vols, d’importantes modifications ont été apportées à l’instrument et à la nacelle afin d’améliorer la sensibilité du dispositif lors des prochains vols.

Le milieu intergalactique, qui désigne la matière située en dehors des galaxies, fournit le gaz nécessaire à la naissance et à la croissance des galaxies. L’énergie libérée par ce gaz chaud, qui pourrait représenter 50 % de la matière ordinaire de l’univers, est extrêmement ténue et ne peut donc être mesurée que par l’intermédiaire d’instruments très innovants. Des instruments comme celui embarqué par FIREBall.

Le projet FIREBall est piloté par le CALTECH, les vols étant quant à eux assurés par la NASA. Les partenaires français de CalTech et de la NASA sont le LAM (Laboratoire d’Astrophysique de Marseille), qui possède une grande expertise dans le domaine de l’astronomie UV sous ballon, et le CNES, expert dans le domaine des nacelles pointées. L’équipe CNES est responsable de la fourniture de la nacelle pointée, et le LAM, du spectrographe complet.